« Et si on se donnait des nouvelles? » remplace « Chalon dans la rue »

0

Suite à l’annulation du festival « Chalon dans la rue » à cause de la crise sanitaire liée au coronavirus, les organisateurs ont prévu une autre formule afin de maintenir le contact avec les spectateurs chalonnais. Ces derniers ont lancé une nouvelle opération baptisée « et si on se donnait des nouvelles? ». Il s’agit d’un concept qui repose sur le fait de demander aux amoureux du festival de prendre leur plus belle plume afin d’écrire quelques mots pour parler d’eux, de leurs humeurs, de leurs vies et de leurs envies.

Les citoyens peuvent glisser leurs cartes dans les boites aux lettres de « Chalon dans la rue », installées notamment dans le hall de la mairie, sur le site de l’Abattoir, dans des maisons de quartier, à l’Office du tourisme ou chez des commerçants. Des cartes virtuelles peuvent également être envoyées par mail à l’adresse : communication@chalondanslarue.com

Les « Rendez-vous d’automne »

Plus de 70 spectateurs ont déjà envoyé leurs cartes postales dont les textes seront déclamés par des crieurs publics, exposés sur la galerie des cartes du site internet de « Chalon dans la rue », partagés sur les réseaux sociaux ou encore révélés à travers une œuvre artistique lors des « Rendez-vous d’automne ». Il s’agit d’une manifestation unique qui aura lieu de fin août à fin octobre et dont le récit se déroule en trois week-ends comme les trois actes d’une histoire. Elle se construit comme une métaphore du confinement et « du jour d’après » et suit les étapes du retour à la vie normale.

Aicha BAGHDAD