L’entreprise Gerbe sauvée de la faillite

0

Le placement de la société Gerbe en redressement judiciaire prend fin suite à une décision prononcée par le tribunal de commerce de Chalon-sur-Saône.

L’ensemble du passif de la société a été réglé par son actionnaire chinois Chongqing Tianci Hot-Spring qui avait repris la structure en 2015. Cette action a donc mis de côté les offres d’achat qui ont été présentées par les deux établissement Kindy et la Compagnie des Ateliers Peyrache. Le groupe chinois a versé un montant de 300 000 euros à l’administrateur judiciaire. Selon le tribunal, ce dernier a apporté des garanties suffisantes pour régler ses créances et garantir la croissance de l’entreprise. L’actionnaire s’est également engagé à verser plus de fonds si nécessaire.

Le « Made in France » préservé

Chongqing Tianci a indiqué en audience que lors de la reprise de Gerbe, ce dernier avait signé un accord avec des sites marchands importants en Chine en vue de faire écouler la production. Le groupe chinois avait également annoncé son intention de préserver l’entité industrielle afin de continuer à produire du Made in France. Il comptait réaliser de grands investissements en Chine dans l’objectif de repositionner la marque sur le très haut de gamme.

Créée en 1904, l’enseigne était leader du bas et collant sur le marché français pendant une longue période. Elle comptait des clients fidèles de renommé comme Coco Chanel et Christian Dior mais a malheureusement été victime de la mode du pantalon et de la concurrence mondiale. Rappelons que Gerbe a été la première entreprise à inventer le bas avec une couture à l’arrière.

Aicha BAGHDAD