Les travailleurs de Suez dénoncent l’offre de Veolia

0
SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Le mondial du traitement de l’eau et des déchets Veolia a annoncé son intention d’acquérir la participation de l’énergéticien Engie dans Suez. A travers cette opération, l’enseigne souhaite mettre la main sur l’intégralité du capital de son principal concurrent et devenir un champion mondial de l’environnement.

A Chalon-sur-Saône, les 80 travailleurs de Suez se sont réunis autour de l’hôtel de ville dans l’objectif de marquer leur opposition vis-vis de ce plan social. Le conseil d’administration de l’entreprise a rejeté l’offre de Veolia la jugeant génératrice de préoccupations aussi bien sur l’avenir des activités de traitement et de distribution de l’eau en France que sur l’emploi. Celui-ci estime que l’offre se situe à un niveau significativement inférieur à la valorisation intrinsèque de Suez et soutient la recherche d’une solution alternative permettant de préserver l’indépendance du groupe.

Une stratégie de défense

Il importe de souligner que cette opération permettrait à Veolia d’acquérir 29,9% du capital de son concurrent dans la gestion de l’eau et des déchets dans le but de créer un leader international de la transformation écologique. Ces derniers mois, le cours de Suez en bourse a été fortement fragilisé notamment en raison de la crise sanitaire et économique. Désormais, la société doit présenter une stratégie de défense afin de convaincre des investisseurs de racheter la participation d’Engie et pouvoir réfuter l’offre de Veolia. Rappelons que Suez compte environ 300 employés en Saône et Loire. Sur le plan régional, la structure dispose de 10 agences avec 1 200 salariés.

Aicha BAGHDAD